Le blog du BIM

Le blog du BIM

Par Mediaconstruct, chapitre français de BuildingSMART

Thèmes

  • Guide methodologique de convention de projets en BIMMise en ligne d'une première version de ce guide par Mediaconstruct et suivi par le PTNB
  • openBIM en vidéoPas plus de 5 min. pour mieux comprendre à quoi vous sert l'openBIM
1 2

Mediaconstruct : groupes de travail à l’action en 2017

MediaconstructComprendre le BIM

2017 sera bien l'année des réalisations pour Mediaconstruct : il suffit de regarder la description des 8 groupes de travail les plus actifs de l'association. Guide méthodlogique de rédaction de convention BIM avec les LOD; Product Room; Systèmes de classification et Carnet numériue de suivi et d'entretien; DCE et PC nuémrique; Intéropérabilité avec un outil facilitant les échanges en projet BIM; Charte éthique BIM : tous ces travaux visent à accompagner une meilleure appropriation professionnelle du BIM pour tous. Si vous souhaitez participerà ces travaux - en tant que rédacteur ou relecteur - il vous suffit d'adhérer à l'association.

GT « Définition des niveaux de développement et d’information ». Manager : Jean-Paul TREHEN.

C’est un sous-groupe du groupe de travail « Guide pour une Convention BIM v2 ». La définition des niveaux de développement recouvre tous les sujets nécessaires à la recherche, au développement et à la consolidation des éléments relatifs : aux niveaux de détail de la géométrie ; aux listes des informations attachées ; à la gestion des configurations d’affichage des éléments (détail, informations, coordination, complétude). En référence aux nombreuses documentations internationales sur le sujet, les gabarits d’information par typologie de composant proposé par le GT seront établis et complétés en cohérence avec les travaux menés sur la définition des propriétés et objets génériques. Ainsi, les productions de ce GT devraient notamment être les suivantes : un tableau des différentes représentations géométriques des composants, ordonné selon une classification normalisée (en lien avec le GT « Systèmes de classification ») et une liste structurée des informations des composants : par occurrence, par type, contextuelle (Systèmes…), traçable (Sources, historique…).

GT " Product Room : objets et propriétés ». Manager : Patrick VALTON

C’est un sous-groupe du groupe " Miroir du projet PPBIM-POBIM » qui a pour objectif d’établir un guide et un cadre méthodologique pour l'élaboration des objets génériques et leurs propriétés avec :

  • des règles professionnelles de définition des objets architecturaux et équipements techniques, en fonction des LOI/LOD/…, par lot métier et applicatifs relatifs à chaque lot métier (en rapport aux travaux internationaux, du CEN TC 442…).
  • une quantification/définition de base des objets : taxinomie des objets / classifications (uniclass/omniclass/untec…)
  • des définitions des objets en CAO et logiciels de calcul (accueil des données et transferts des données).

Dans cette logique, ce GT intègrera des éléments tels que la différentiation entre une approche "objets unitaires indépendants" ou approche "systémique" (interaction entre composants de systèmes), les problématiques de liaisons entre objets, la relation au dictionnaire PPBIM... Pour les travaux relatifs au cadre méthodologique, le GT travaillera avec des groupes tels que BIM CVC / BIM ELEC en tant que solution support pour l'élaboration des objets génériques BIM pour respectivement le CVC / l'ELEC. De même ces travaux prendront en compte et s'appuieront sur ceux réalisés soit en France (ex = AFNOR PPBIM) soit à l'international (ex = CEN TC 442, NATSPEC), ainsi que ceux réalisés par d'autres GT de Mediaconstruct.

Le BIM pour la Maitrise d’ouvrage (MO) et la gestion de patrimoine a pris une place importante dans Mediaconstrut que ce soit au travers de son collège « MO-Exploitation », 2 groupes de travail spécifiques, ou encore le groupe « Prospective », mais aussi par une mise en relation avec la Fedene et Syntec Ingéniérie pour le Kit BIM exploitation. Le référent transverse est Yannick COTHEREL.

  • Le GT « Systèmes de classifications ». Une 1ère phase d’étude préparatoire a été lancée et concerne les actions suivantes : rédaction d'un glossaire ; recenser les groupes de travail ou de normalisation sur le sujet pour éviter de réinventer ; définir les critères d'analyse des différentes classifications existantes ; répertorier les classifications existantes sur le plan national et international pour l’industrie du bâtiment et de l’immobilier ; Etablir une analyse critique constructive de chacune de ces classifications, en référence aux critères identifiés préalablement ; interviews d’acteurs opérationnels référents ; et ainsi établir les critères d’exigences d’un système de classifications pour la France, réaliser des guides à l’utilisation des codifications recensées (dans l’attente de la phase 2) mais aussi identifier et sélectionner la ou les classifications existantes « candidates » pour la France.
  • Le GT « Carnet numérique de suivi et d’entretien ». Ce GT fait écho à l’appel à projet déposé par Qualitel avec Mediaconstruct. Sur les bases des informations réglementaires, normatives et standardisées existantes aux niveaux national et international, ce GT a pour objectif de définir, du point de vue de Mediaconstruct, ce que doit être ce carnet du point de vue de son usage, de son contenu et son format. Ce GT  se propose de produire un guide à destination des développeurs de solutions de carnets numériques, ainsi qu’aux exploitants, gestionnaires et maintenance.

La commande publique dématérialisée est elle aussi un sujet développé au sein de Mediaconstruct dans le cadre de deux groupes de travail :

  • DCE numérique. Manager : Aybike AVINAL. Le but sera de déterminer les caractéristiques d’un DCE numérique et de rédiger un cahier des charges de préconisations à l’attention des maîtres d’ouvrage. Ce GT s’attachera pour à identifier le contexte juridique et technique d’un DCE numérique – un 1er document « téta de l’art et environnement » lié à un DCE numérique sera ainsi produit -  puis préconisera le contenu et les modalités d’un tel document.
  • Permis de construire numérique. Manager : François PELEGRIN. L’objectif est de déterminer la méthodologie d’un permis de construire numérique en BIM en partant du principe que la maquette numérique ne se substitue pas aux documents actuels composants un PC. Le but est finalement de raccourcir les délais d’instruction en permettant à l’instructeur de visualiser le projet en 3D en se promenant librement à l’intérieur et autour et de vérifier les contraintes qui s’y attachent. Pour cela il faut pouvoir vérifier la conformité de différentes exigences (ex : notices CERFA, programmation, PLU, accessibilité, sécurité-incendie, ABF, performances énergétiques et environnementales…). L’étude précisera « qui doit produire quoi », le principe étant qu’à terme ce soit l’émetteur des contraintes de «bimer » qui ait l’obligation de « bimer » ses propres contraintes.

Alors que le PTNB a fait développer un site référençant les solutions numériques liées au BIM, un groupe de travail s’est constitué au sein de Mediaconstruct – suite aux réflexions et demandes des éditeurs – sur l’interopérabilité et les IFC managé par Yves MENEZ. Ce GT a pour projet initial de développer et faire vivre une plate-forme d’informations sur l’interopérabilité des logiciels aux standards openBIM, et notamment des fiches explicatives des modalités de dialogue d’un logiciel à l’autre, de manière à fournir de manière publique aux utilisateurs et BIM Management une information neutre et pratique pour leur quotidien professionnel et la banalisation des échanges openBIM. Objectif : inverser la tendance actuelle du « ça marche pas » ! Sur cette plateforme internet, il sera possible de consulter de capacités techniques des logiciels, d’accès en téléchargement à des fiches pratiques, éventuellement interaction avec des commentaires/requêtes utilisateurs.

Enfin, un groupe de travail « restreint » conduit par Emmanuel NATCHITZ s’est lancé dans la rédaction d’une charte éthique BIM - sujet émanant du collège « Formation & RD » et de réfléxions d'EDUBIM du projet MINnD. Pourquoi cette optique ? Avec le développement (et généralisation nous espérons) du management de projet par le BIM, il faut concevoir une forme de référentiel des nouvelles compétences dans les actes de construire (de la conception à l’exploitation des ouvrages). Les discussions portent majoritairement sur l'idée même de devoir créer une (des) forme (s) de certification sur les métiers du BIM. De nombreuses questions sont ouvertes et cette discussion s'intègre les problématiques liés à la fois aux offres de formations initiales mais aussi sur les problématiques de financement de la formation continue. Avec les réformes des formations (initiales et continues) les évolutions des postes et des attentes des employeurs, il faut se positionner quant à la création d'une forme de référentiel-métier. De nombreuses initiatives sont déjà initiées mais nécessites du temps pour en voir les résultats. Il est donc proposé de rédiger une charte éthique pour initier ce processus en permettant aux signataires de s’intégrer dans des procédures reconnues et/ou validées avec un objectif de qualité et de transparence. Les maîtres d’ouvrage, les maîtres d’œuvre, les entreprises du BTP, les économistes, les architectes, et en fait, tous les professionnels concernés par l’approche BIM, doivent pouvoir travailler de manière pérenne en s’appuyant sur des bonnes pratiques aujourd’hui actées. Pour répondre à ce type de questions fondamentales, il est jugé important que la définition du cadre, les objectifs et les critères d'utilisation du BIM puissent faire l'objet d’une charte d’éthique, qui soit à la fois la référence et le dénominateur commun à tous les acteurs. Cette démarche ne remplacera pas les futur référentiels métiers mais donnera une première approche de type « communauté d’usagers» partageant un même besoin de qualité. Cette charte sera soumise à l’ensemble des adhérents pour avis consultatif.

Informations de contact